Catalogne, la banque, c’est la politique…

et nous subissons tous, la politique de la banque…

Avec cet “événement” en catalogne, il est tout de même étonnant que personne ne réagisse au fait que les banques se mettent à aboyer et fassent chanter tout le monde.

« ha non ! votre révolution là, ça ne nous arrange pas, il faut oublier, sinon on va tous perdre de l’argent  » …

en gros, une banque est une mécanique  qui vous amène à lui confier votre argent (mais est ce que vous avez le choix ? Sans compte bancaire, la vie est possible ?) en vous faisant miroiter des miettes. Lorsqu’elle gagne, vous recevez des miettes et pour elle c’est champagne…lorsqu’elle perd, non seulement vous perdez ce que vous avez placez, mais au travers de vos impôts vous allez aussi éponger les dettes…et cerise sur le gâteau, la banques intervient dans l’agora politique pour nous faire chanter ! En expliquant qu’elle ira ailleurs…ce qui en pratique veut dire, que par dessus le “marcher”, elle fait ouvertement un chantage à l’impôt et personne n’y trouve rien à redire…
La banque est tout simplement le véritable pouvoir qui en ces temps de crise, s’exprime de plus en plus ouvertement et librement. Les hommes derrière les rideaux, ça a toujours été les banquiers.

commentaires

laissez un commentaire

Lire aussi :  Le riche n'est riche que de la misère d'autrui.