Une église noire incendiée, les mots “Votez Trump” inscrits sur les murs

Cui bono? à qui profite t’il ? c’est la question élémentaire dans tout crime.

Un acte destructeur ou violent proche des élections que l’on attribue à un parti, nuira à ce parti, ce qui amène forcément l’hypothèse d’un acte commis par l’opposition.

Puisque là, l’acte prend alors tout son sens.

Je me fous de trump ou d’hillary, ce qui m’intrigue c’est pourquoi les médias mainstreams n’évoquent pas cette hypothèse ? Ont ils peur de trop révéler les ficelles fondamentales en policirque ?

 

commentaires

laissez un commentaire

Lire aussi :  Venezuela : pourquoi il faut un épouvantail à l'Occident