On ne peut pas comparer une entreprise à un pays puisque leurs objectifs s’opposent !

Les médias sont parvenus à nous faire croire qu’un pays, tout comme un ménage d’ailleurs, doivent se gérer comme une entreprise.

Ce discours est captieux et n’a pas vraiment de sens, tout peux plus ou moins se gérer comme une entreprise.

En réalité, la seule chose qui est à prendre en compte dans un système organisé, ce sont ses objectifs.

L’objectif d’un pays, c’est de rendre avant tout il me semble, ceux qui le peuple heureux et en sécurité et le chiffre d’affaire passe au second plan.
L’objectif d’une entreprise à l’inverse, met au premier plan, le chiffre et peu importe que ceux qui la peuple soient heureux ou en sécurité.Les objectifs d’un pays et d’une entreprise s’opposent donc totalement, mais les médias qui chantent la chanson de leurs actionnaires sont devenues spécialiste pour faire oublier ce…« détail »

Du coup, on a une vision tronquée de ce qu’est un fonctionnaire, on le voit comme un salarié qui n’est pas rentable or le but d’un fonctionnaire n’est pas d’être en élément qui fera faire du profit à l’entreprise, il est là, pour remplir une fonction et bénéficier d’une sécurité d’emploi au service du pays.

Un fonctionnaire est avant tout un poste de travail sécurisé par le publique, qui permet à  celui qui occupe ce poste de se sentir en sécurité et par répercussion au regard de sa situation stable, de contribuer du coup à l’économie de manière stable et sur le long terme.
En Belgique, la SNCB et Belgacom par exemple, à leurs époques, peuplées de fonctionnaires, n’avaient évidemment pas un bilan comptable aussi florissant, puisque ce n’était pas le but et c’était fort heureux !  Car ce système permettait surtout aux citoyens et fonctionnaires de profiter des bénéfices : les citoyens avaient des prix stables et raisonnables et les fonctionnaires étaient eux même des travailleurs et consommateurs sereins et stables, on peut donc dire que les bénéfices étaient mieux partagés et redistribués dans l’économie du pays.

Lire aussi :  Etienne Chouard - Le chômage est voulu et organisé par la BCE

Le fonctionnaire en sécurité financière avec son CDI, peut faire des projets, faire des emprunts (la banque prête facilement à un fonctionnaire), de consommer et donc de toujours pouvoir contribuer à l’économie de manière stable. en réalité, l’entreprise publique apporte infiniment plus à l’économie d’un pays qu’une entreprise privée, qui d’ailleurs aura vite fait d’optimiser fiscalement ses bénéfices et de chercher à tout sortir vers des paradis fiscaux.

Qu’est ce qui assurera bonheur, prospérité et stabilité au pays ? Un modèle d’entreprises privées capables d’optimisations et évasions fiscales avec des emplois précaires ou les monopoles finissent par faire exploser les prix et ou leurs employés ne peuvent plus avoir de projet à long terme ou bien un modèle avec des entreprises publiques incapables d’évasions et d’optimisations fiscales qui fournissent un service aux prix stables(pas plus chère ni moins chère, mais juste et stable), avec des fonctionnaires sereins capables de projet économiques à long terme ?

Vous remarquerez que c’est un postulat de départ faux et malsain prôné par les médias « un pays c’est comme une entreprise » qui amène une conclusion encore plus fausse et malsaine.

commentaires

laissez un commentaire