Cette civilisation restera telle qu’elle est, tant que la plupart préfèreront une vie d’esclave ignorant en sécurité que d’esprit combattant et libre .

Nous ne devrions normalement “travailler” que deux jours par semaine tout au plus.
Mais ce n’est pas le cas, parce que les Possédants qui sont les mêmes depuis des générations, s’accaparent le salaire du reste de l’humanité grâce aux technologies et créent de plus en plus de chômage et de misère.
Les machines et robots qui remplacent le travail d’homme auraient dut être taxé depuis longtemps et cette taxe aurait dû alimenter un revenu universelle distribué à chacun afin d’émanciper l’homme du travail.

Le chômage devrait être financé avec les salaires que les machines volent.
Voilà une solution bien simple à mettre en place, qui fût sans doute pensée, mais occultée, puisque ceux qui en profitent sont les même qui achètent les lois.
en taxant et récupérant les salaires spoliées par les machines, la colossal masse financière que les puissants ont volé au monde, retournerait à ses propriétaires légitimes.
Un robot, une machine est la somme du savoir de l’humanité depuis son aube et non un objet dont le fruit peut appartenir à un seul homme.
Toute forme de technologie quel qu’elle soit, appartient à l’ensemble de l’humanité…il a fallu à l’humanité à découvrir et apprendre à exploiter le fer avant d’en arriver aux machines contemporaines. La propriété intellectuelle concernant la technologie est une aberration. Qui reverse un droit intellectuelle à la découverte du fer ou du feu par exemple ?

La technologie appartient à l’humanité, celui qui en use doit forcément rendre des comptes à la communauté humaine.

La technologie appartient à l’humanité, celui qui en use doit forcément rendre des comptes à la communauté humaine. Le but de la technologie, c’est avant tout de nous émanciper, de nous libérer de la matière pour nous permettre de nous élever en esprit, d’évoluer.
Mais ceux qui veu(o)lent tout, nous asservissent à l’aide de la technologie et des dettes qu’ils ont contractés pour amplifier notre asservissement au maximum. Ces êtres empêtré dans la boue de leur égoïsme sont incapables de s’élever, alors, ils font tout pour nous écraser aussi fort qu’ils peuvent au point que nous en vivons dans leur boue.
Ces voleurs d’esprits, compulsifs joueurs, vivent dans un grand casino de décadence.
La masse quant à elle, survit dehors, dans l’insécurité permanente et quand les joueurs du casino gagnent, ils misent des sommes de plus en plus extravagante garantie sur la vie de la masse laborieuse et s’ils perdent, la masse doit rembourser en travaillant d’autant plus jusqu’à en crever.
Cette société restera tel qu’elle est, tant que la plupart préfèreront une vie d’esclave ignorant en sécurité qu’une vie d’esprit libre et combattant.

Lire aussi :  Pourquoi les arabes sont des voleurs ?

 

commentaires

laissez un commentaire