Mondialisme – Creditisme / Etats-Unis: la bulle de plus de 1000 milliards de dollars sur les prêts automobiles commence à éclater

Soap-BubbleEst-ce que vous vous souvenez des subprimes qui avaient provoqué la dernière crise financière ?

Eh bien, cette fois-ci nous sommes confrontés à une crise des prêts automobiles à risque (ces « subprime auto loan » ou « prêts automobiles à risque » sont comme ceux de l’immobilier, ils sont souvent titrisés par les banques et redistribués aux investisseurs via divers produits financiers). Durant ces dernières années, les prêteurs automobiles étaient devenus de plus en plus agressifs, et étaient disposés à prêter de l’argent à des gens insolvables, qui n’avaient normalement pas les capacités d’acheter un nouveau véhicule. Tout comme avec les prêts hypothécaires à risque (Subprimes), cette stratégie semblait payante au début, mais maintenant la réalité économique commence à se faire sentir et de façon importante. Les taux de défaillance augmentent de plus de 10%, et les principaux prêteurs automobiles se préparent à des centaines de millions de dollars de pertes. L’Amérique croule sous les dettes, et nous sommes très certainement en train de récolter ce que nous avons semé.

La taille de ce marché de prêts automobiles est plus importante que vous ne pouvez l’imaginer. Un peu plus tôt cette année, la bulle sur les prêts automobiles avait dépassé le seuil des 1000 milliards de dollars pour la première fois

vehicule-loan-statementLes Américains n’ont jamais autant emprunté pour acheter des véhicules neufs et d’occasion, et les taux de défaillance à 30 et 60 jours ont augmenté au cours du deuxième trimestre, selon l’un des plus grands organismes d’évaluation du crédit aux Etats-Unis.

Le solde total de l’ensemble des prêts automobiles en circulation a atteint 1027 milliards de dollars entre le 1er Avril et le 30 Juin 2016. C’est le second trimestre consécutif où le montant total des prêts automobiles se situe au dessus de la barre des 1000 milliards de dollars, rapporte Experian Automotive.

Le montant moyen d’un prêt automobile vient également d’atteindre un niveau record. A 29.880 dollars, il se situe dorénavant juste en dessous des 30.000 dollars.

Lire aussi :  Le Bitcoin rendra-t-il à l’or son statut de valeur refuge?

Afin d’essayer d’aider les gens à rembourser leur crédit, les prêteurs automobiles en sont maintenant rendus à rallonger la durée des remboursements à six voire même sept ans. A ce stade, c’est un peu comme si vous obteniez un prêt hypothécaire…

Mais même avec ces conditions assouplies, le remboursement mensuel moyen d’un prêt automobile vient d’atteindre un niveau record aux Etats-Unis avec 499 dollars.

Tel est le montant moyen d’un remboursement mensuel pour un prêt automobile aux Etats-Unis. Pour moi, c’est tout à fait consternant, parce que seul un très faible pourcentage de riches Américains sont en capacité de rembourser chaque mois 499 dollars pour un prêt automobile.

De nombreuses familles américaines faisant partie de la classe moyenne ne gagnent qu’entre 3000 et 4000 dollars par mois (avant impôts). Qui peut croire qu’ils sont en mesure de rembourser un prêt automobile de 500 dollars chaque mois ?

Tout comme ce fût le cas avec les prêts hypothécaires à risque (subprimes), les gens sont lourdement impactés et fortement mis à contribution, et la conséquence sera catastrophique pour le système financier américain.

En Janvier 2016, Philippe Béchade était très déjà préoccupé par le secteur automobile américain qui ressemble à s’y méprendre à ce qu’était les subprimes avant que la crise financière n’éclate en juillet 2007.

Et déjà, les défaillances de paiement sur les prêts automobiles à risque augmentent à des niveaux très effrayants. En Juillet, les défaillances de paiement au delà de 60 jours ont augmenté de 13 % par rapport au mois précédent et ont augmenté de 17 % par rapport au même mois de l’année précédente.

Lire aussi :  Le riche n'est riche que de la misère d'autrui.

Les défaillances sur les prêts automobiles ont augmenté de 12 % par rapport au mois précédent et ont augmenté de 21 % par rapport au même mois de l’année précédente.

Nous faisons face à une énorme crise, et les principaux prêteurs automobiles mettent de côté d’énormes quantités de liquidités afin d’essayer de couvrir ces pertes. Ce qui suit provient de USA Today

dollarsDans une publication trimestrielle de la Securities and Exchange Commission, Ford a déclaré que pour la première moitié de l’année 2016, elle avait provisionné 449 millions dollars pour des pertes sur créances, une augmentation de 34% par rapport à la première moitié de l’année 2015.

General Motors a signalé dans une publication similaire qu’elle avait mis de côté 864 millions de dollars pour pertes sur créances pour la première moitié de l’année 2016, ce qui équivaut à une hausse de 14% par rapport à la même période de l’année précédente.

commentaires

laissez un commentaire