81 centenaires vivent à Acciaroli en Italie ! Quel est leur secret ? Des scientifiques répondent.

Acciaroli est un charmant petit port de pêche situé dans le sud de l’Italie. Sa particularité ? Il compte sur 700 habitants dont 81 sont centenaires et en bonne forme ! Un véritable record qui intrigue les scientifiques. Quel est le secret de ces villageois ? Y a-t-il une recette pour vivre si vieux ? Des neurologues et des spécialistes du coeur italiens et américains apportent des premières réponses.

Plusieurs facteurs ont été pris en compte par les chercheurs. D’abord, le cadre de vie : un lieu entre mer et montagne, loin de la pollution urbaine. En 2012, la plage d’Acciaroli a été désignée comme la mer plus propre et plus belle d’Italie.

Ensuite, les habitudes de sa population et leur philosophie : ils ont érigé la lenteur comme un art de vivre. Voici un reportage de France pour découvrir les habitants d’Acciaroli et ce cadre de vie exceptionnel :

Centenaires : la recette italienne

Ensuite, il faut considérer le régime alimentaire : du poisson frais, des légumes, des produits fermiers comme du lapin et du poulet, de l’huile d’olive et des herbes comme le romarin qui améliore les capacités du cerveau. Autrement dit, ils mangent principalement des produits qu’ils cultivent eux-mêmes, mais pratiquement pas de produits industriels. Mais l’alimentation ne suffit pas à tout expliquer. On retrouve les caractéristiques de ce régime dans d’autres villages en Italie.

L’autre point fort, c’est l’activité physique : pêche, jardinage, marche dans les rues escarpées du village et, plus surprenant pour des personnes âgées, l’activité sexuelle ! Mais cela n’est pas encore suffisant. Alors, des chercheurs de l’université de San Diego en Californie et de l’université La Sapienza à Rome ont fait de nombreuses analyses. 80 personnes dont 25 centenaires ont participé à cette étude.

Lire aussi :  L'énergie renouvelable devient plus compétitive que le nucléaire
Source : France info tv / Vidéo
Source : France info tv / Vidéo

Première constatation : aucun d’entre eux ne souffre de troubles cardiaques et de la maladie d’Alzheimer. C’est une piste que ces chercheurs ont explorée. Ils ont noté un point commun : l’absence d‘adrénomédulline dans l’organisme des villageois. De quoi s’agit-il ? C’est une substance qui dilate les vaisseaux sanguins. Les chercheurs ont conclu que cette spécificité « semble agir comme un puissant facteur de protection, en favorisant le développement optimal de la microcirculation. »

Autre remarque étonnante : des petites molécules présentes dans leur organisme pourraient aussi influencer la longévité exceptionnelle des habitants d’Acciaroli. Les chercheurs n’ont pas encore apporté plus de précisions.

Source : France info tv / Vidéo
Source : France info tv / Vidéo

Il faut tout de même réaliser qu’à nouveau, ces pseudos études sont captieuses, puisque la façon dont elles abordent la problématique ne peut qu’amener des conclusions du même acabit que ces études.on nous parle toujours “d’addition” et non de “soustraction” ? consommer plus et pas consommer moins… Ce n’est pas ce qu’ils mangent ou font qui les fait vivre plus vieux, mais ce qu’ils ne mangent pas et ne font pas !

ce n’est pas le romarin ou la poudre de perlinpinpin qui sont bons pour la santé, c’est arrêter de manger la nourriture industrielle transformée, altérée et forcément dénutrie qui est bon pour la santé.

ils ne mangent rien de “magique” et ne font rien de “magique”. Ils ne font juste pas ce que nous faisons, à savoir : Nous empoissonner du matin au soir.

 

commentaires

laissez un commentaire