Cette ville se chauffe avec une énergie propre et renouvelable : ses égouts ! Explications.

Les accidents de voitures impliquant les animaux sauvages sont de plus en plus nombreux. On en compte 70 000 par an rien qu’en France ! Résultat : beaucoup de tôles froissées et de factures salées mais aussi et surtout : beaucoup de victimes humaines comme animales. Heureusement, pour combattre le danger et défendre des vies, un nouveau dispositif est en train de voir le jour : des radars qui préviennent les automobilistes ! Une idée géniale qui vaut bien quelques explications.

Jusqu’à aujourd’hui, pour prévenir les conducteurs d’un danger potentiel, on installait de simples panneaux. Vous savez, le fameux panneau triangulaire bordé de rouge représentant un cerf sautant. Seulement voilà, il y a tellement de zones à risques que ces panneaux sont partout… et qu’on n’y prête plus vraiment attention.

radar-gibier-isere-voiture-route-3
Source : Shutterstock

Il fallait donc trouver un système nouveau qui soit plus efficace. Ainsi est née l’idée du « radar à gibier ». Le mot gibier étant très mal choisi puisqu’il désigne justement les animaux à protéger comme étant des animaux destinés à la chasse… Mais peu importe le nom. Ce qui compte, c’est le système en lui-même… et il est vraiment bon !

radar-gibier-isere-voiture-route-1
Source : Shutterstock

L’Isère l’a déjà testé et les résultats sont assez impressionnants. Sur l’un des sites expérimentés, le nombre d’accidents a même été divisé par six !

Concrètement, voici comment ça fonctionne. Entre quatre et huit poteaux équipés de radar ou de détecteur thermique sont disposés de chaque côté de la route sur un tronçon d’un à deux kilomètres. Dès qu’un animal est repéré par l’un de ces poteaux, deux panneaux lumineux situés 150m en amont de la zone concernée sont aussitôt activés : un panneau qui indique la présence d’animaux et l’autre qui indique une réduction de la vitesse autorisée.

Lire aussi :  Captain Fantastic
radar-gibier-isere-voiture-route-2
Source : Shutterstock

 

Simple comme bonjour, donc, mais diablement efficace : rien ne vaut une information fiable donnée en temps réel pour réellement convaincre les conducteurs de ralentir.

Yannick Autret, du ministère de l’environnement :

« Contrairement à des panneaux statiques auxquels les conducteurs s’habituent, ces affichages lumineux dynamiques permettent de modifier le comportement des conducteurs. »

radar-gibier-isere-voiture-route-4
Source : Shutterstock

Résultat, d’autres département lorgnent déjà sur ce système : la Savoie, la Haute-Savoie et la Seine-et-Marne sont sur les rangs… en attendant les autres !

Une excellente nouvelle pour la sécurité routière ET pour la vie sauvage !

commentaires

laissez un commentaire